Info-Lettre 2 | Wonder Mum

Ce mois-ci, je vais vous donner l’occasion de vous faire un cadeau ou d’en faire un à une amie… J’offre en effet 25 séances aux Jeunes Mamans qui ont un-e petit-e dernier-e de moins de 5 ans (voir détails et inscription plus bas). Étant Jeune Papa, j’offre ces bilans car suite à la grossesse et l’accouchement les mamans sont plus exposées aux troubles posturaux ; et pour les remercier de donner la vie!

Mais pourquoi les Jeunes Mamans sont elles plus exposées aux troubles posturaux?

 

Jeunes Mamans, un corps en changement

Donner la vie s’accompagne d’une série de changements importants et rapides:

  • Changement postural global
  • Mauvaises postures de compensation, douleurs chroniques
  • Capteurs posturaux désorientés (pieds, cou, yeux…)
  • Opérations, cicatrices
  • Nouveau schéma corporelle
  • Mauvaises postures pendant l’allaitement et le portage
  • Image du corps bouleversée
  • Fatigue, stress, flux hormonaux

Chacun de ces changements serait à lui seul un facteur de risque pour développer un Syndrome de Déficience Postural. Les mamans vivent tout cela en moins de 2 ans! Les difficultés rencontrées par les Jeunes Mamans pour retrouver une relation enracinée avec leur corps sont largement méconnues et sous-estimées.
Le travail sur la Posture et les Fascias, en réalignant le corps et amenant une conscience corporelle précise et profonde, est une aide précieuse pour les Jeunes Mamans. Je travail actuellement en supervision avec Hubert Godard à Paris, ainsi que les Sages Femmes de Montbazin pour adapter au mieux le Rolfing aux besoins des Jeunes Mamans. Je leur propose ainsi des séances leur permettant « d’atterrir » après l’accouchement, de soulager les tensions, prendre soin de bébé sans se faire mal, et de se réapproprier leur corps lorsque le moment est venu.

 

Projet Wonder Mum : 25 Bilans Posturaux Offerts

En collaboration avec les Sages Femmes de Montbazin
Action de prévention auprès des mamans sur l’importance de leur posture pour retrouver le lien avec leur corps. 4 journées organisées à Montbazin et 25 bilans posturaux offerts d’ici fin Mai.

 

 

Laisser un commentaire




S'abonner à l'Info-Lettre

Le Corps Redressé – Les Chemins de la philosophie…

« Tiens-toi droit, relève-toi, rentre le ventre, dégage les épaules, lève le menton, sors la poitrine: redresse-toi! » Georges Vigarello, ancien professeur d’éducation physique, philosophe et historien, a une oeuvre singulière. Il publie à nouveau, quarante ans plus tard, sa thèse de doctorat: « Le corps redressé », qui s’intéresse à l’intériorisation – l’incorporation – de la domination et du pouvoir depuis la Renaissance.

 

Le moment historique des disciplines, c’est le moment où naît un art du corps humain, qui ne vise pas seulement la croissance de ses habiletés, ni non plus l’alourdissement de sa sujétion, mais la formation d’un rapport qui dans le même mécanisme le rend d’autant plus obéissant qu’il est plus utile, et inversement. Se forme alors une politique des coercitions qui sont un travail sur le corps, une manipulation calculée de ses éléments, de ses gestes, de ses comportements. Le corps humain entre dans une machinerie de pouvoir qui le fouille, le désarticule et le recompose. Une « anatomie politique », qui est aussi bien une « mécanique du pouvoir », est en train de naître; elle définit comment on peut avoir prise sur le corps des autres, non pas simplement pour qu’ils fassent ce qu’on désire, mais pour qu’ils opèrent comme on veut, avec les techniques, selon la rapidité et l’efficacité qu’on détermine. La discipline fabrique ainsi des corps soumis et exercés, des corps « dociles ». La discipline majore les forces du corps (en termes économiques d’utilité) et diminue ces mêmes forces (en termes politiques d’obéissance). D’un mot : elle dissocie le pouvoir du corps; elle en fait d’une part une « aptitude », une « capacité » qu’elle cherche à augmenter; et elle inverse d’autre part l’énergie, la puissance qui pourrait en résulter, et elle en fait un rapport de sujétion stricte.

Foucault, Surveiller et Punir, Gallimard Tel, 1975. P.160-161

Extraits

Fernand Raynaud, Le professeur de gymnastique

Pirates des Caraibes, film de Verbinski (2003)

« La Culture physique du dimanche, Champions et vedettes », Robert Réno, 08/12/48

Références musicales

Dardust, Birth

Granados, Marche Militaire

Anne Sylvestre, Tiens-toi droit

Laisser un commentaire




S'abonner à l'Info-Lettre

 

Fascia – Un monde mystérieux sous la peau

Le monde entier parle des fascias, le tissu conjonctif caché qui maintient notre corps en équilibre. Quel rôle joue réellement ce réseau présent dans tout le corps? Est-ce qu’il offre des possibilités de nouvelles thérapies et de guérison, par exemple, la maladie numéro un : le mal de dos? Ce documentaire montre les dernières découvertes de la science internationale.

 


Pendant longtemps, l’aponévrose a été considérée comme un matériau d’emballage insignifiant qui a été ignoré par les chirurgiens et éliminé par les anatomistes. Aujourd’hui nous savons que le tissu conjonctif entoure la personne avec une fine maille comme un second corps et pénètre tous les organes internes, même les veines et le cerveau. Le fascia semble être un organe étroitement lié à la douleur. A la mode, partout on parle de ce tissu mystérieux. Le fascia – un battage médiatique ou une source d’idées révolutionnaires et de nouvelles formes de thérapie? Des chercheurs renommés du monde entier se penchent sur cette question. À Padoue, le professeur Carla Stecco a révolutionné le monde de l’anatomie avec son
atlas des fascias . Elle dissèque le grand fascia dorsal, qui peut être considéré comme la cause de maux de dos chroniques. Le pionnier américain du fascia, Thomas Myers, auteur d’«Anatomy Trains», donne un aperçu de ce réseau qui traverse tout le corps et qui stabilise et soutient les gens. Robert Schleip, l’un des principaux chercheurs allemands, montre les effets de trop peu de mouvement sur ce tissu fascia hautement sensible. La chercheuse Helene Langevin de Boston montre le rôle du fascia dans cette méthode de guérison traditionnelle qu’est l’acupuncture. Ensemble, tous ces scientifiques amène à une connaissance nouvelle : les fibres blanches du tissu conjonctif sont la cause de la douleur et de la maladie, mais aussi une approche alternative à de nouvelles méthodes de guérison.


Présentation traduite de l’allemand sur la page d’ARTE (ici)

Documentaire d’Kirsten Esch, Allemagne. 2017 – ZDF

 

Laisser un commentaire




S'abonner à l'Info-Lettre